17.01.2019

2/8 - La fusion nucléaire

3_-_soleil_c_nasa.jpg
Par la rédaction

Avec la fission, la fusion est l’autre versant qui permet d’utiliser la force nucléaire pour produire de l’énergie en abondance, sans CO₂. La question est de savoir si l’Homme saura créer et maîtriser cette énergie pour la rendre accessible à tous.

Des premiers espoirs rapidement déçus

1964, New-York, Exposition universelle. Au pavillon de la société General Electric les visiteurs se pressent autour d’une étrange machine, un tube de quartz entouré d’aimants d’où jaillit, à intervalles réguliers, un éclair aveuglant, suivi d’un claquement sec. Il s’agissait d’une des premières expériences de fusion. On pouvait lire dans le guide : « le public pourra observer comment, pendant quelques millionièmes de seconde, un champ magnétique compresse un gaz de deutérium porté à la température de 10 millions de degrés ». L’expérience laissait le visiteur convaincu qu’un jour, la « collision des atomes » générerait suffisamment d’énergie pour envisager une production d’électricité à échelle industrielle. Pour General Electric toutefois, cette expérience de fusion prenait fin. La société, qui s’était engagée dans ce projet dès 1956, l’abandonna neuf ans plus tard, considérant comme « faible » la possibilité de développer « dans un proche futur » une centrale de production économiquement viable.

Reproduire le soleil sur Terre

La fusion n’est autre que la source d’énergie qui alimente le soleil et les étoiles. Dans les conditions de pression et de température extrêmes qui règnent au coeur de ces corps stellaires, les noyaux – légers – d’hydrogène entrent en collision et fusionnent pour former des atomes – plus lourds – d’hélium et libérer de grandes quantités d’énergie au cours de ce processus. Dans un tokamak (notamment du projet ITER), les conditions pour obtenir la fusion doivent intégrer simultanément :

Prolongez la lecture de la RGN

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite, abonnez-vous
à la Revue Générale Nucléaire.

La suite du dossier

1_c_damien_jemison.jpg

Qu’impliquerait la maîtrise de la fusion nucléaire pour nos sociétés ? Bernard Bigot, directeur général d’ITER Organization, est formel : « contrôler la fusion constituerait une...

tri-alpha-energy.jpg

En parallèle des grands programmes internationaux sur la fusion nucléaire, dont ITER est le fer de lance, un écosystème se développe de manière accélérée ces dernières années...