10.09.2018

2/7 - Panorama des projets de SMR dans le monde

molten-salt-reactor.jpg
Par la rédaction

Depuis plusieurs années, États, organisations internationales et industriels s’intéressent à la technologie émergente des petits réacteurs modulaires. Beaucoup leur reconnaissent un marché potentiel, distinct et complémentaire de celui des réacteurs de forte puissance.

Les SMR intéressent des pays nucléaires ou ayant envie de l’être. Les premiers sont attirés par le rôle et la place que peuvent prendre les SMR pour remplacer les installations fossiles anciennes, et pour alimenter des sites isolés. Les seconds y voient un nucléaire plus accessible financièrement ou une manière d’entrer dans le nucléaire et d’alimenter leurs besoins en électricité.

Le marché, évalué pour 2035 à 20 GW par l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), est soumis à une forte compétition. L’AIEA (Agence internationale de l’énergie atomique) recense ainsi 50 projets de SMR, de toutes origines et de technologies diverses, pour certains très actifs et avancés. Les experts estiment que seule une poignée sera commercialisée. Les premiers réacteurs qui sortiront de terre, ou prendront la mer, devraient avoir un avantage concurrentiel important. Tour d’horizon de ces projets.

 

Prolongez la lecture de la RGN

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite, abonnez-vous
à la Revue Générale Nucléaire.