Les prix SFEN

Depuis 1983, les PRIX SFEN récompensent chaque année des travaux, des études, des mémoires ou d’autres contributions traitant de l’énergie nucléaire, de ses applications industrielles et de la sûreté. 

Les travaux salués par les Prix SFEN peuvent être scientifiques, techniques, biologiques, médicaux, sociaux, d’information ou encore économiques.

  • GRAND PRIX SFEN - Récompense une contribution scientifique, individuelle ou collective destinée au développement de l’énergie nucléaire.
  • PRIX JACQUES GAUSSENS - Récompense un jeune chercheur de moins de 35 ans. Prix doté de 1000 €.
  • PRIX JEAN BOURGEOIS - Récompense un chercheur pour sa thèse (déjà soutenue). Prix doté de 1000 €.
  • PRIX DE L'INNOVATION TECHNOLOGIQUE - Récompense une équipe porteuse d’un projet innovant, déjà mis en oeuvre.
  • PRIX ENSEIGNEMENT ET FORMATION - Récompense un ouvrage scientifique ou technique.​
  • PRIX INFORMATION DU PUBLIC - Récompense un projet de communication destiné au grand public.
comment-postuler-jayet-stephanie.jpg

Pour postuler

Les travaux présentés peuvent avoir été publiés mais doivent nécessairement être récents.

Le Comité des Prix est composé du Délégué Général et de représentants des sections techniques. Le comité examine et évalue les dossiers de candidatures et désigne les lauréats. Les Prix sont remis lors de l’Assemblée Générale de la SFEN qui aura lieu cette année à Paris le 14 juin 2018.

Envoyez votre dossier de candidature avec :

  • Lettre de motivation.
  • CV (de tous les contributeurs si travail collectif).
  • Résumé (1 à 2 pages).
  • Document de travail (thèse, livre, publications, film, ...).

 

 
ENVOYER VOTRE DOSSIER PAR MEL AVANT LE 10 AVRIL 2018 :
Tél. : 01 53 58 32 13
 

 

En savoir plus

Réduire

maison_ratp_2018.jpg

Les lauréats 2018

Pour sa 35e édition de ses Prix, la SFEN a récompensé celles et ceux qui, par leurs travaux, sont aux avant-postes des
technologies nucléaires. La cérémonie s’est tenue jeudi 14 juin à la Maison de la RATP (Paris).
 

GRAND PRIX SFEN

Cette année, le jury a récompensé deux projets ex-aequo :

•« Projet VERCORS - de l’émergence au jumeau numérique d’enceinte » : les équipes EDF ont développé une solution
digitale permettant de capitaliser sur l’ensemble des données issues de la maquette à l’échelle 1/3 VERCORS, de
manière interopérable avec les outils industriels déjà en place à EDF pour l’auscultation des enceintes et pour la
gestion des données expérimentales.

•« Développement d’une gaine combustible revêtue Cr à tolérance accrue aux accidents » : une équipe composée
de professionnels issus de cinq entités (CEA, Framatome, EDF, DEPHIS et l’Université technologique Belfort-Montbéliard) ont développé un revêtement permettant d’augmenter de façon significative la résistance du matériau de
gainage lors d’un accident grave et de fortement réduire la production d’hydrogène.
 

PRIX JACQUES GAUSSENS

Attribué à Jéremy HURE, ingénieur-chercheur au Service d’Etude des Matériaux Irradiés (SEMI) du CEA Saclay, a pour ses travaux sur la « mécanique de la rupture des matériaux irradiées ». Présentés à l’occasion de plusieurs conférences, ses travaux ont fait l’objet d’une dizaine de publications. M. Hure enseigne à l’Université Pierre et Marie Curie et encadre trois thèses sur la mécanique des aciers austénitiques irradiés.

Une mention a été attribuée à Paul GAUTHÉ du Service des Systèmes Innovants (SESI) du CEA Cadarache pour ses travaux sur « la Sûreté à la conception des réacteurs de 4ème génération ».

PRIX JEAN BOURGEOIS

Attribué à Marion LOSNO pour sa thèse « Développement d’un microsystème séparatif sur monolithe organique pour l’analyse des radionucléides en milieu acide nitrique ». Ce travail préparé au CEA a abouti à l’avènement d’un nouveau dispositif d’analyse, lequel a conduit au dépôt de deux brevets dont Marion est la première inventrice. Ce travail a été également présenté dans deux conférences nationales et deux conférences internationales, et fait l’objet de quatre publications.

Une mention a été attribuée à Clément CISZAK pour sa thèse " Etude de l'accrochage pastille / gaine des crayons combustibles des réacteurs à eau pressurisée" réalisée au Département d’Etude des Combustibles du CEA Cadarache sous la direction de M. Sébastien Chevalier de l’Université de Bourgogne – Franche Comté.

PRIX DE L'INNOVATION TECHNOLOGIQUE

Attribué à une équipe d’Orano Démantèlement et Services pour le développement du système innovant de protection biologique sur-mesure, IRIS (Investigation Radiological Innovation Safety). Cette technologie garantit en quelques secondes un haut niveau de protection et permet d’optimiser le temps d’intervention pour la manipulation quotidienne des protections biologiques. Le dispositif est déployé depuis début 2018 sur le site du CEA Marcoule.

Une mention a été attribuée au dossier « DosiCase – Simulateur de rayonnements gamma : dosimètres, radiamètres et sources connectées ». de la société Ob’dO Contact Agile et Hyliad Distribution.

PRIX ENSEIGNEMENT ET FORMATION

Attribué à Serge MARGUET pour son ouvrage « La physique des réacteurs nucléaires ». Publié pour la première fois en 2011, cet ouvrage est une référence pour les neutroniciens français et étrangers. L’ouvrage a d’ailleurs été traduit en anglais, ce qui est rarissime dans cette discipline.

PRIX INFORMATION DU PUBLIC

Attribué à l’équipe communication d’Orano Tricastin pour son action « A la découverte de l’énergie - ateliers scientifiques à l’attention des jeunes publics ». Destinées aux élèves des écoles primaires, des collèges et des lycées, ces interventions en milieu scolaire permettent d’appréhender les différentes sources d’énergie, dont le nucléaire et les renouvelables. 2700 élèves ont participé aux ateliers depuis sa création en 2010.
 

En savoir plus

Réduire

prix_sfen_17.jpg

Les lauréats 2017

 
Pour sa 34e édition des prix SFEN , la SFEN a récompensé celles et ceux qui, par leurs travaux, inventent les technologies nucléaires de demain. La cérémonie s'est déroulée dans un lieu hautement symbolique : l'Université Pierre et Marie Curie (Paris), le plus grand complexe scientifique et médical de France.
 

 

Grand Prix SFEN

Le Grand Prix SFEN décerné aux ingénieurs-chercheurs du CEA, d’EDF et de l’IRSN pour leurs travaux sur le risque hydrogène. L’équipe animée par Etienne Studer, ingénieur-chercheur au CEA, et composée d’une dizaine de professionnels issus de l’organisme de recherche, d’EDF et de l’IRSN, remporte le Grand Prix SFEN 2017 pour ses travaux sur le risque hydrogène. Mené depuis plus de 20 ans, ce projet essentiel à la sûreté des réacteurs porte sur le développement couplé d’outils numériques et expérimentaux.

Prix SFEN de l’innovation technologique

Deux lauréats ex-aequo pour le Prix de l'innovation technologique. Le comité des Prix récompense deux équipes :

• Une équipe CEA pour l’étude, la réalisation et la mise en œuvre d’un système de mesure en ligne du flux de neutrons rapides dans les réacteurs d’irradiations technologiques. Ce système, valorisé par deux brevets, est la première et unique instrumentation permettant la mesure du flux de neutrons rapides.

• Une équipe New AREVA - AREVA NP porteuse d’un projet technologique innovant démarré en 2015, « TQC²-» (Tel Que Conçu/Tel Que Construit). En s’appuyant sur les nouvelles technologies numériques, cette initiative permet de renforcer les opérations de contrôle de conformité dans des environnements complexes.

Prix Jean Bourgeois

Le Prix de la meilleure thèse alloué à Amélie Rouchon pour ses travaux sur le bruit neutronique.
Amélie Rouchon remporte le Prix Jean Bourgeois. Au cours de sa thèse réalisée au CEA, celle-ci a mis en place des outils de calcul neutronique permettant de prédire le bruit au niveau des détecteurs. L’algorithme est aujourd’hui intégré dans le code de calcul 3D neutronique multi-filière du CEA (APOLLO 3). Suite à cela, Amélie Rouchon a été embauchée dans le service où elle a effectué sa thèse.

Une mention spéciale a été attribuée à Sarah Mougnaud pour sa thèse « Effets de l’irradiation sur l’évolution de la pellicule d’altération formée lors de la lixiviation des verres borosilicatés nucléaires ».

Prix Jacques Gaussens

Le Prix Jacques Gaussens alloué à Romain Dagnelie pour ses travaux sur le comportement des composés organiques. Ingénieur-chercheur au CEA, Romain Dagnelie remporte le Prix Jacques Gaussens attribué à un chercheur de moins de 35 ans.Romain Dagnelie a développé de nouveaux capteurs de composés organiques permettant des mesures très fines des polluants atmosphériques. Il a ensuite adapté ces capteurs aux besoins industriels, permettant la création
d’une start-up. Romain Dagnélie a présenté ses travaux lors d’une vingtaine de conférences et est auteur de plusieurs publications.

Une mention spéciale a été attribuée à Benjamin Richard (CEA) pour ses travaux sur « la simulation numérique et expérimentale pour l’évaluation et l’amélioration de la performance sismique des bâtiments nucléaires ».

Prix de l’Enseignement et de la Formation

Deux lauréats ex-aequo pour le Prix de l’Enseignement et de la Formation.
Le comité des Prix récompense deux ouvrages de référence destinés à toutes celles et ceux qui s’intéressent aux sciences et techniques de l’énergie nucléaire :

• Histoire et Techniques des réacteurs nucléaires et de leurs combustibles de Dominique Grenêche, Editions EDP Sciences, publié en 2016.

• Applied Physics of External Radiation Exposure - Dosimetry and Radiation Protection de Rodolphe Antoni et Laurent Bourgeois (CEA), publié en 2016.

Prix de l’information du public

Le projet « Accessible à tous » d’EDF remporte le Prix de l’information du public.
Le comité des Prix récompense le projet « Accessible à Tous » d’EDF qui permet de partager les animations autour de
l’électricité à tous les publics, porteurs ou non de handicap sensoriel ou moteur. Cette initiative industrielle inédite rend
la culture scientifique et technique accessible à tous.

Une mention du Prix de l’Information du Public a été attribuée à New AREVA pour la rénovation du Pavillon de l’Uranium. Après trente ans d’existence, le Pavillon de l’uranium est devenu l’un des pavillons les plus visité du Musée national Boubou Hama à Niamey (Niger).
 

 

En savoir plus

Réduire