01.05.2015

La Chinese Nuclear Society, un partenaire de longue date

accordssfenchine.jpg
Par la Rédaction

Fondée en 1980, la Société Nucléaire chinoise (CNS) a été fondée au moment où la Chine a adopté une politique d’ouverture à la coopération internationale. Ses missions principales sont les échanges académiques et la diffusion des sciences et techniques nucléaires vers le public. 

Présidée par Li Guangxing, spécialiste du combustible nucléaire et des matériaux, membre de l’Académie chinoise d’ingénierie, la CNS compte 10 000 adhérents et 145 partenaires institutionnels tels que l’Autorité à l’énergie atomique (CAEA), les énergéticiens China National Nuclear Corporation (CNNC), China General Nuclear Power Corporation (CGN), State Nuclear Power Technology Corporation (SNPTC), l’université de Tsinghua. La CNS compte 24 sections techniques et 21 groupes régionaux. Elle coopère avec les sociétés nucléaires de plus de 30 pays, dont la SFEN, l’American Nuclear Society (ANS), l’European Nuclear Society (ENS), la World Nuclear Association (WNA).

 

logocns2.jpg
 
 
 

Conférences académiques

Depuis sa création, la CNS a développé de nombreuses activités. Ainsi, tous les deux ans se tient la Conférence académique durant laquelle 1 200 participants, dont plus d’une vingtaine de membres de l’Académie des Sciences et de l’Académie de l’Ingénierie, se réunissent. C’est le plus grand événement nucléaire académique de Chine. Tous les deux ans, la CNS organise aussi la China International Nuclear Power Instrument & Control conference, qui accueille plus de 400 participants. Chaque année, les Sections techniques proposent aussi une quarantaine de journées techniques.

Avec l’American Society of Mechanical Engineers (ASME) et la Japan Society of Mechanical Engineers (JSME), l’association chinoise est un des 3 organisateurs d’ICONE (International Conference on Nuclear Engineering) dont la 21e édition, à Chengdu (Province du Sichuan), a vu la présentation d’environ 800 papiers et près de 1 300 participants.

En 1987 et 2002, la CNS a organisé la Conférence nucléaire du Pacifique (PBNC) et participe régulièrement à d’autres conférences académiques comme ICAPP et GLOBAL.

La CNS et la SFEN ont des relations très étroites. Les deux associations ont organisé un séminaire consacré à l’exploitation des centrales nucléaires (avril 2014) et à l’aval du cycle du combustible (décembre 2014).

Diffuser la science nucléaire

L’acceptation du public est un élément clé du développement des sciences et industries du nucléaire. CNS se consacre à la diffusion des connaissances scientifiques et techniques du nucléaire auprès du public. Sur le terrain, elle organise chaque année le salon international Nuclear Industry China (NIC). Sur 14 000 m2, l’édition 2014 a été la plus grande exposition nucléaire jamais tenue en Chine. En 2015, le concours de connaissances « Fierté du Nucléaire », destiné aux collégiens, a compté plus de 250 000 participants. Les 30 premiers gagnants sont invités à un séminaire d’été pour visiter des centrales nucléaires et des laboratoires de recherche. « Tête à tête avec les scientifiques », autre événement de la CNS, permet les rencontres entre les médias publics et les scientifiques. De la même manière, le « Tour des Académiciens » permet aux riverains des centrales nucléaires de rencontrer des scientifiques du nucléaire, autour des centrales. L’activité d’édition et de publication de magazine sur le nucléaire est une autre priorité de l’association.

La CNS utilise l’ensemble des nouveaux médias, notamment les médias mobiles comme l’application WeChat pour publier des nouvelles et des informations sur le nucléaire. Avec la SFEN, la CNS a organisé un séminaire franco-chinois sur la communication du nucléaire pour échanger les expériences.

La CNS est régulièrement sollicitée pour organiser la qualité scientifique et technique de projets de R & D nucléaire. Seule société académique nucléaire qualifiée pour nommer des académiciens à l’Académie des Sciences et à celle des Ingénieurs, CNS a déjà recommandé 19 académiciens.