28.10.2014

Atoms for the Future : les ingrédients du succès

Publié par François DESCATOIRE

La 5ème édition de l’événement Atoms for the Future, organisé chaque année par le groupe SFEN Jeune Génération, s’est tenue à Paris mi-octobre sur le thème « Design, Licensing & Construction of Nuclear Power Plants ». Par bien des aspects, le succès de cette édition va permettre d’aborder avec confiance l’organisation du forum ENYGF 2015 – dont le thème sera « Nuclear and Environment » - qui réunira en juin prochain à Paris les jeunes européens de la filière nucléaire. Et en voici quatre bonnes raisons.
 

La diversité des nationalités représentées

Près de 230 jeunes professionnels et étudiants du monde entier ont rejoint Paris cet automne pour participer à Atoms for the Future. Parmi eux se trouvaient des Chinois, des Turcs, des Saoudiens, des Britanniques, des Finlandais ou encore des Allemands. En tout, 16 pays étaient représentés.

Par ailleurs, au travers ces participants un panel de 20 entreprises et organisations étaient représentées, parmi lesquelles EDF, le CEA, AREVA, Alstom, Assystem, DCNS, la CRE, Nuvia, l’OCDE, REEL et Rolls Royce.

A noter que cette année, 8 sponsors ont soutenu l’événement : EDF, CEA, AREVA, ATMEA, Assystem, Rolls Royce, Nuvia et Energy Power Lab.
 

Une édition sous le signe du « networking »

Cette année, pour favoriser les échanges et les discussions l’accent a été mis sur le « networking ». Ainsi, chaque participant s’est vu remettre un « networking book » et  des étiquettes sur lesquelles figuraient son portrait, son nom et son entreprise. Pendant plus d’une heure, tous les participants et intervenants se sont prêtés au jeu dans une ambiance amicale, en vue de collecter dans leur « networking book » toutes les étiquettes des personnes rencontrées.


Des visites techniques exceptionnelles

En lien avec le thème 2014, un tiers des participants a eu l’opportunité de visiter le chantier de construction du réacteur EPR de Flamanville en Basse-Normandie et/ou de visiter les usines AREVA du Creusot Forge et de Chalon/St Marcel en Bourgogne.

Les usines du Creusot et de Chalon/Saint-Marcel sont toutes deux situées en Saône-et-Loire. La première est spécialisée dans la fabrication et l’usinage de grandes pièces forgées et moulées utilisées lors de la fabrication des composants clés des réacteurs nucléaires. Et, la seconde est dédiée à la fabrication des composants nucléaires lourds du circuit primaire des réacteurs : cuves, générateurs de vapeur et pressuriseurs.


Un panel d’intervenants de haut niveau

Lors de la première journée de l’événement, les aspects politiques, financiers, réglementaires, stratégiques et sociétaux inhérents à un projet de nouvelle construction de centrale nucléaire ont été abordés.

Le deuxième jour avait une vocation plus technique et a permis d’apprécier chronologiquement toutes les étapes d’un projet de construction de centrale, depuis la définition du design jusqu’à la construction et aux essais de démarrage.

La participation d’intervenants de premier plan, l’organisation thématique et chronologique des conférences et l’organisation de deux tables rondes ont créé une dynamique propice à de nombreux échanges entre les participants et les intervenants.

L’équipe de la Jeune Génération s’appuiera sur ces succès pour organiser le Forum européen ENYGF de 2015. Dans l’optique de la COP 21 et au vu de l’urgence climatique, le thème de l’événement sera « Nuclear and Environment ». L’occasion de faire entendre notre message : « en tant qu’énergie bas carbone, le nucléaire fait partie de la solution contre le changement climatique ».
 

Jeune Generation.jpg

L’équipe d'organisation 2014 (de gauche à droite)
En haut : Magali Moeglen, Clément Pilliaire, Arthur Talpaert, Auxence Gros-Borot, Christofer Angot
En bas : Martin Boissavit, Grégoire Dayet, Sophie Missirian, Cédric Santino, François Descatoire (organisateur de l’édition 2014)
Manquent sur cette photo : Alexandre Barré, Ismail Himdi, Benjamin Levi