17.05.2017

9/9 - Les États-Unis lancent un programme massif de soutien aux start-up nucléaires

les_etats-unis_lancent_un_programme_massif_de_soutien_aux_start-up_nucleaires.jpg
Par Rita Baranwal, Directrice du programme GAIN et Lori Braase, coordinatrice du programme GAIN

Poussé par l’émergence d’une cinquantaine de start-up dans l’industrie nucléaire, le Département de l’énergie des États-Unis (DOE) a mis en place un programme, des financements et des infrastructures indispensables au bon démarrage et au développement des concepts de ces nouvelles entreprises. Lancé il y a deux ans, GAIN (Gateway for Accelerated Innovation in Nuclear) est un incubateur qui permet aux entrepreneurs de concrétiser leurs idées ou leur projet en une entreprise structurée et viable. Il leur permet aussi de tester la robustesse de leurs systèmes au regard des exigences réglementaires et de sûreté. En s’appuyant sur un partenariat public-privé, les États-Unis souhaitent ainsi rétablir rapidement leur avance technologique et industrielle, et redevenir ainsi un acteur incontournable du nucléaire de demain.

Lancé en novembre 2015 par l’administration américaine, le programme GAIN (Gateway for Accelerated Innovation in Nuclear) constitue un important pas en avant pour le développement de nouvelles technologies nucléaires aux États-Unis. Dans le contexte du foisonnement de start-up nucléaires – une cinquantaine est référencée à ce jour –, cette plateforme fédérale met à leur disposition des moyens financiers et techniques importants pour soutenir leurs efforts de développement et de commercialisation.

Prolongez la lecture de la RGN

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite, abonnez-vous
à la Revue Générale Nucléaire.

La suite du dossier

lindustrie_nucleaire_doit_changer_ou_disparaitre.jpg

Suite aux difficultés de Toshiba, Michael Shellenberger plaide pour un « Airbus du nucléaire », convaincu que la filière « occidentale » est handicapée par une diversité...

Astrid-GENIV.jpg

Dix-sept ans après la création du Forum international Génération IV : quelles sont les avancées réalisées dans le développement des réacteurs du futur ?