06.11.2017

7/10 - « La Chine est un marché concurrentiel mais incontournable »

giin_cartographie.png
Entretien avec Philippe Anglaret, président du Groupe intersyndical de l’industrie nucléaire (GIIN)

Premier marché nucléaire au monde, la Chine attire les entreprises du monde entier, d'autant que le pays dispose d'un parc de production hétérogène faisant la part belle aux différents réacteurs de conception étrangère. Pour les industriels français, notamment les PME, le marché chinois, porteur ces dernières années, se révèle de plus en plus compliqué à aborder décrypte Philippe Anglaret, président du GIIN.

RGN : La Chine est-elle un marché porteur pour les entreprises prestataires françaises ?

Philippe Anglaret : La Chine est un marché incontournable pour les entreprises prestataires françaises qui souhaitent exporter.

Prolongez la lecture de la RGN

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite, abonnez-vous
à la Revue Générale Nucléaire.