12.05.2017

3/9 - NuScale, l’avant-garde des SMR américains

NuScale.jpg
Par Joël Guidez, Expert international à la direction de l’énergie nucléaire du CEA, et Jean-Marc Capdevila, Conseiller nucléaire à l’ambassade de France à Washington

En déposant formellement le 12 janvier 2017 sa Design Certification Application (DCA) auprès du régulateur, NuScale confirme sa position à l’avant-garde du développement des Small Modular Reactors (SMR) aux États-Unis. Ceci constitue la première demande de certification pour un réacteur SMR et permet à NuScale d’engager une étape déterminante de son projet de construction d’un 600 MWe (douze modules de 50 MWe) sur le site d’Idaho National Laboratory (INL). Ce projet dispose d’un client, d’un site et du support actif du DOE. Il pourrait donc être à court terme le réacteur modulaire de référence en fonctionnement de l’industrie américaine. Cela conforte également sa stratégie active d’implantation au Royaume-Uni. Cet article donne une description du SMR proposé par NuScale, de son cycle du combustible et des avantages potentiels attendus avec ces réacteurs modulaires.

Le contexte général aux États-Unis

Les petits réacteurs modulaires (Small Modular Reactors ou SMR) sont perçus aux États-Unis comme une composante importante du parc américain futur et comme un facteur de croissance de l’industrie nucléaire américaine. Depuis plusieurs années déjà, l’administration Obama et le Département de l’énergie (DOE) en particulier, avaient annoncé tout l’espoir qu’ils mettaient dans le développement des SMR pour simultanément :

Prolongez la lecture de la RGN

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite, abonnez-vous
à la Revue Générale Nucléaire.

La suite du dossier

Astrid-GENIV.jpg

Dix-sept ans après la création du Forum international Génération IV : quelles sont les avancées réalisées dans le développement des réacteurs du futur ? 

lindustrie_nucleaire_doit_changer_ou_disparaitre.jpg

Suite aux difficultés de Toshiba, Michael Shellenberger plaide pour un "Airbus du nucléaire", convaincu que la filière "occidentale" est handicapée par une diversité technologique ...